Français

We say what we do and We do what we say

Staircase, general rules

According to the French Building Federation and the rules and standards of metalworkers, the rules do not distinguish between the provisions applicable to external and internal routes.

1. Staircase:

As indicated by law, when the service level is occasionally used for disabled people and no lift or ramp is provided, the access staircase must meet at least the following requirements:

- Minimum width of the stairs is two units of passage of the shoulders 1.40 m and handrail = 1.20m

- The dimensions are; 16 cm maximum height and minimum width is 28 cm

- Stairs with three or more steps must have a handrail on each side protruding from the first and last step

- The nose of the step must be clearly visible.

2. The ramps:

The minimum width of the ramps is 1.40 m

The inclination of the slope is ≥ 5% to 8% over length less than 2 meters and 12% over length ≥ 0.50 meters.

Horizontal landings of 1.40 m are compulsory every 10 m if the slope is ≤ 4%, in front of doors, inclined planes and airlocks.

Guardrails are mandatory if there are level differences more than 0.40 m, this does not apply to the platforms.

3. Fixed accesses:

The rules for stairs state that; new and existing residential buildings, collective buildings and individual residences must be built and renovated to allow disabled people to use them without hindrance.

However, for single-family homes, this requirement only applies to single-family homes under construction or built for rental or for sale.

a. Outdoor stairs:

b. Collective stairs

c. Inside the accommodation

4. Guardrails and handrails

 

a. Handrail extension

Une extension de la main courante est obligatoire quand l’escalier débouche sur une circulation ou un grand volume bordé de murs. Dans le cas d’un vide ou d’un obstaclec’est le garde-corps qui devra être prolongé. Il est recommandé que la main-courante continue au droit du palier pour éviter une discontinuité des appuis des personnes.

b. Les nez de marche et les revêtements de sol ne doivent pas excéder 10 mm et être de géométrie et conception à éviter les risques d’accroches.

Il est recommandé d’utiliser des couleurs et des effets de lumière pour assurer une meilleure visibilité des premières et dernières marches. Il est interdit d’utiliser des matériaux sans surfaces antidérapantes.

Les escaliers internes, externes et sur cheminements doivent respecter les règles de sécurité qui obligent un recouvrement de 5 cm entre les marches.

Exigences relatives aux escaliers

1. Exigences Générales

Un escalier est un lieu de passage différents des autres passages, c’est un passages d'un étage à l'autre. Ce paramètre détermine le confort de l'appareil pour l'utilisateur. Selon cette inclinaison, l'escalier se distingue des rampes, des échelles et même des échelles à marches. En plus de l'inclinaison, le confort dépend également de la taille (hauteur et longueur) des marches, et si elle s'arrête régulièrement pour se reposer. En permettant à l'utilisateur de saisir (main-courante) ou de le protéger de tout appareil susceptible de tomber comme balustrade, parapets, garde-corps ou autres équipements de sécurité personnelle peut être assurée.

Un escalier doit être stable en cours d'utilisation : il doit supporter son poids propre ainsi que les charges d'exploitation dépendant de son utilisation. Dans certains cas, l’escalier est considéré comme dégagement nécessaire à l'évacuation des personnes en cas d'incendie. Il doit alors être dimensionné en fonction du nombre de personnes à évacuer et devra être protégé de l'incendie au moins pendant le temps de l’évacuation de ces personnes. Depuis 2007, les règles d’accessibilité des bâtiments aux personnes à mobilité réduite viennent modifier et compléter certaines exigences de dimensionnement.

L'escalier doit supporter la charge pour laquelle il a été conçu ainsi que son propre poids, il doit être stable pour garantir la sécurité des utilisateurs.

Il peut être utilisée pour évacuation du publique en cas d'incendie et ça taille doit être déterminée en fonction du nombre de personnes à évacuer dans un temps déterminé.

En 2007, la règlementation d'accessibilité des immeubles pour les personnes à faible mobilité a été modifiée et certaines exigences ont été ajoutées.

Les règles changent suivant l’utilisation de l'escalier, pour des maisons unifamiliales, des immeubles à appartements, des immeubles de travail, des installations ouvertes au public ou des bâtiments industriels.

Pour les bâtiments industriels il existe d’autres équipements de passage tell que des échelles, à marches, à crinoline qui donnent accès à des lieux surélevés.

Exigences et dimensions

Pour déterminer les dimensions des escaliers et passerelles qui sont considérés comme des éléments architecturaux et constructifs, les réglementations nous obligent à tenir compte des effets combinés du poids de l'élément de construction mais aussi des charges météorologiques externes et des charges de fonctionnement correspondant à une utilisation normale.

Voir art. R111-11 de CCH et Art. TB R4214-1

Le Poids Propre

Le poids des composants du bâtiment est généralement calculé en fonction de la taille, la masse unitaire nominale et moyenne. Pour les escaliers métalliques, compte tenu de la densité des matériaux utilisés, il peut s'agir d'une estimation approximative du poids total des limons, marches et garde-corps.

À noter qu'en moyenne, la densité de l'acier µ est de 7 800 kg / m3.

Suivant la norme EN 1991-1-1 annexe A la densité de l'acier est comprise entre 77 / 78,5 kN / M3.

Poids d'exploitation

Les poids de fonctionnement des escaliers pour une utilisation donnée sont décrits dans le CCTP.

Toutefois, en l'absence d’une valeur précise, veuillez-vous référer à la norme de spécification actuelle pour déterminer la charge minimale en fonction de son utilisation voir EN 1991-1-1.

Ces valeurs changent selon qu'il s'agit d'un immeuble résidentiel, recevant du public, d'un immeuble pour bureaux, d’un bâtiment industriel ou d'un gradin ou tribune d’équipement sportif.

Charge climatique

La taille des composants du bâtiment affecté par les intempéries doit prendre en compte des charges de neige et vent en fonction de la zone d'installation de la structure.

Toutefois, pour les escaliers, les charges climatiques sur le territoire Français est moindre à la charge de neige à appliquer, et ne peut donc pas être cumulée.

L'influence du vent ne doit être appliquée qu'aux garde-corps non ajourées.

Pour toute information sur les valeurs à considérer, veuillez-vous référer au texte en vigueur pour les charpentes métalliques.

Règle parasismique

Voir Art. R563 ‐ 1 …. Art. R563 ‐ 8 catégories des bâtiments et Eurocode - 8

Chevilles et Fixations

Suivant le cas, qu’elles soient utilisées pour fixer une main courante ou un garde-corps de l'escalier, il est impératif d’utiliser des fixations marquée CE. Les fabricants de points d'ancrage fournissent des logiciels qui peuvent calculer automatiquement les points d'ancrage à prendre en compte pour des structures spécifiques.

L’utilisation de ces logiciels est fortement recommandé.

Références;

Décret 2006-555 17/05/ 2006

CT Art. R4214-26 à R4214-28

Arrêté du 27/04/1994

Arrêté BHC/MI du 30/11/ 2007

Arrêté du 26/02/ 2007

Arrêté ERP du 1/08/2006

Arrêté ERP du 30/11/2007

Circulaire DGUHC 2007-53 du 30/11/2007

Norme NF P98-351 de 08/2010

Arrêté BHC/MI du 1/08/2006

Arrêté du 21/03/2007

EN ISO 14122‐1 ‐ 2007 ‐ Partie 1 - A1, 06/2010

  • ChimTec ChimTec ChimTec
  • ChimTec ChimTec ChimTec
  • ChimTec ChimTec ChimTec
  • ChimTec ChimTec ChimTec
  • ChimTec ChimTec ChimTec
  • ChimTec ChimTec ChimTec